A&I UNSA Créteil

Syndicat de l’administration et de l’intendance

Accueil > Le travail de vos élus académiques > Les A.A.E. > Déclaration liminaire à la CAPA des AAE du 13/12/2018

Déclaration liminaire à la CAPA des AAE du 13/12/2018

vendredi 21 décembre 2018, par Patricia Mangin

Monsieur le Président de la CAPA des AAE,
Mesdames et Messieurs les représentants de l’administration,
Chers collègues,
Permettez-nous de souhaiter la bienvenue à Mme Leroy à la tête de la DAP.

Cette CAPA se déroule dans un climat de tension, où tous les personnels : enseignants, ATTE, administratifs, de vie scolaire et de direction sont mobilisés. Nous avons déjà à déplorer l’agression d’un collège adjoint/gestionnaire de lycée dans le Val de Marne. Nous condamnons ces gestes de violence extrême que rien ne peut justifier.
Quelques jours après la publication des résultats des élections professionnelles 2018, un mandat de quatre ans s’ouvre donc pour de nouvelles équipes de commissaires paritaires représentants de tous les collègues AAE de l’académie. Nous souhaitons à tous de fructueux travaux pour la défense des intérêts de tous.
Le processus électoral qui avait fort mal commencé, décourageant et déstabilisant quelque peu les agents de tous les corps, administratifs ou pas, a fait l’objet de commentaires et de critiques adressés au service de la DAP, en particulier. Une fois de plus A&I-UNSA ne se joindra pas à ceux qui confondent « administration » et employeur. Nous ne voulons que saluer l’écoute, la disponibilité et l’accompagnement constant apportés par les équipes rectorales chargées du scrutin 2018.

Considérant des préoccupations nationales, la réforme annoncée de la scolarité des 5 instituts régionaux d’administration risque d’être l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire pour améliorer les conditions d’emploi de nos collègues attachés. La nomination de ces collègues sur poste dès mars par exemple et non plus en septembre comme actuellement nous amène à nous poser légitimement la question de leur devenir professionnel, jetés ainsi dans l’arène au bout de seulement 6 mois de scolarité. Et que dire alors de l’avenir des opérations de mobilité inter et intra et du maintien du concours interne ?

A&I-UNSA déplore la fin du plan triennal de requalification de B en A qui a permis de puiser dans le vivier naturel de nos collègues SAENES qui exercent déjà des métiers de catégorie A, l’amertume est grande chez de nombreux collègues qui ne peuvent espérer aucune reconnaissance de leurs fonctions actuelles.

Pour en venir à l’académie de Créteil, nous regrettons de ne pas avoir eu la suite du mouvement après la CAPA du 25 mai 2018 comme s’y était engagée la DAP, nous avons reçu début juillet un état faisant apparaître 7 situations AAE nouvelles liées au mouvement. Mais rien de plus depuis,

Concernant les entretiens suite à la parution de postes d’AAE à la BIEP, nous souhaiterions connaître avec précision la procédure suivie de la publication du poste à l’affectation d’un AAE , En effet nous concevons que l’administration doit jouer son rôle d’arbitre mais cela ne doit pas s’exercer au détriment de l’EPLE qui doit accueillir un nouveau collègue dans ce cadre.

Nous nous permettons d’insister car avec la finalisation de la mise en place de la carte comptable, les agents comptables particulièrement ont pour la plupart une charge de travail trop importante, certains n’ont pas toujours de fondé de pouvoirs sur lequel compter ou le poste n’est pas pourvu, et parfois des adjoints gestionnaires des établissements rattachés sont défaillants, cet ensemble entraîne pour certains des difficultés majeures de fonctionnement et le découragement face à l’institution et une fuite par la BIEP vers d’autres ministères ou vers d’autres académies l’indemnitaire y étant plus favorable, Il y aura au 1/1 /2019 au moins 3 postes de comptables à pourvoir dont 2 particulièrement lourds.

Par ailleurs, la DRH et la DAP ont informé les personnels administratif le 30/11/2018 du versement de 350 euros. A&I-UNSA reste attaché à l’attribution du CIA (Complément Indemnitaire Annue) lié à un travail donné et à son caractère exceptionnel, cette « prime de Noël » est distribuée uniformément à tous et ne tient pas compte des collègues qui subissent une surcharge de travail importante.
De plus, les services académiques se voient accorder 3 jours du recteur pour charges particulières de début d’année, pourtant en EPLE les surcharges de travail sont réelles et pas seulement en début d’année scolaire.

Enfin s’agissant de l’ordre du jour de cette CAPA consacrée essentiellement aux évaluations professionnelles, le syndicat A&I-UNSA ne se satisfera pas d’un retour d’évaluations qui ne sera pas complet. En effet, chaque agent a droit à être évalué. Les collègues AAE seront d’autant plus pénalisés que pour postuler à des postes BIEP il leur faut fournir la dernière évaluation les concernant.

Les commissaires paritaires A&I-UNSA D. DUPASQUIER F. ROHR S. JURAVER