A&I UNSA Créteil

Syndicat de l’administration et de l’intendance

Accueil > Audience > AUDIENCE avec M. le recteur le 22 juin 2020

AUDIENCE avec M. le recteur le 22 juin 2020

mercredi 16 septembre 2020, par mis en ligne par Patricia Mangin

Le 22 juin 2020 à 16 H 30 :

Présents :
M. le recteur,
Mme la secrétaire générale,
Pour A&I-UNSA : Mmes Elyse Reynard et Patricia Mangin
Mrs Serge Lagauzère et Antony Dubois

M. le recteur nous reçoit en présentielle et nous signale que c’est la 1ère présentielle après confinement.
L’ordre du jour est développé :
1. Conséquences du confinement sur les voyages scolaires :
Il n’y a pas encore de réponse de la part du ministère quant à une dotation de leur part pour le remboursement des familles. Il ne faudra pas y compter. Les fonds des établissements devront y pourvoir.
M. le recteur rajoute qu’il faudra en tirer les enseignements afin que la réglementation soit plus suivie.

2. IFSE et son nivellement :
Nous n’avons pas de réponse, peut-être vendredi prochain avec la réunion des recteurs ... à suivre
3. Communication vers les administratifs :
Mme la secrétaire générale indique que sur le site de Créteil, il est encore en construction et cela depuis trop longtemps. On travaille pour qu’une meilleure communication se fasse.
« Il n’y a pas assez de liens et de réponses de l’employeur vers les administratifs qui doivent pouvoir trouver rapidement des solutions à leurs questions : ex : en cas de décès que faire ? quelles démarches ? ... »
4. Les masques :
Le rectorat a acheté "ses" masques sur fonds propres : 70 000 € ont été débloqués. Mais de réels efforts ont été faits pour que les établissements puissent avoir les masques lors du retour des élèves.
« Il est dommage que pour les EPLE, le nécessaire n’est pas été fait plus rapidement, surtout pour les administratifs qui se sont, encore une fois sentis oubliés »
5. La reconnaissance du travail des administratifs par l’employeur :
M. le recteur dit reconnaître le travail important de ces personnels qui font les tâches de l’ombre sans que personne ne le remarque (sauf quand cela ne fonctionne pas) et que le ministre n’a pas manqué de saluer les personnels lors de son passage au rectorat.
« Cependant, nous souhaitons que cette reconnaissance soit plus visible et le marquer dans les discours. »
6. F.A.Q. :
« Dans un EPLE de Vitry sur seine : Etablissement nouveau, équipe de direction nouvelle et affectation au secrétariat de personnel fragile et malade : la situation administrative est devenue insupportable et fait état d’un manque certain de projection de la part du rectorat quant à l’affectation des personnels sur postes sensibles »
« Nous demandons que soit mieux évaluer les compétences des personnels suivant l’endroit où ils devraient être nommés, d’une part, pour le bien de l’agent lui-même mais d’autre part, pour l’établissement qui doit fonctionner »
M. le recteur souligne qu’il sera vigilant à ne pas mettre les personnels fragiles encore plus en difficulté en les nommant sur des postes sensibles.
Mme la secrétaire générale ajoute avoir pourtant fait le nécessaire pour soulager les équipes et qu’un personnel avait été envoyé en renfort.
« Nous tenons à souligner que le fait de mettre des personnels en renfort sans qu’ils aient le savoir-faire ne sert pas l’établissement, ni les équipes. »

« Qu’en est-il des suites données aux demandes de ruptures conventionnelles ? « 
Les ruptures conventionnelles sont en cours d’instruction au ministère. Le retour sera communiqué dès que possible.

Fin de l’audience vers 18 H ...