A&I UNSA Créteil

Syndicat de l’administration et de l’intendance

Accueil > Votre syndicat A&I dans l’académie de Créteil > Les secrétariats départementaux > En Seine Saint Denis > DEMANDES D’AUDIENCE MEPRISEES PAR LE PRESIDENT DU C.D. 93

DEMANDES D’AUDIENCE MEPRISEES PAR LE PRESIDENT DU C.D. 93

dimanche 22 mai 2016, par Patricia Mangin

Monsieur le Président,
Cela fait plus d’un an que j’ai été élu secrétaire académique A&I UNSA de Créteil et malgré de nombreuses demandes orales et écrites, vous n’avez pas daigné nous recevoir, encore moins nous répondre.
Je me permets de vous rappeler que nous sommes le syndicat largement majoritaire chez les administratifs de l’Education Nationale, et notamment dans les EPLE, pour ce qui concerne votre champ de compétences.
Nous représentons donc les collègues secrétaires d’intendance ou d’établissement, qui œuvrent pour la politique sociale et de restauration du département. Nous représentons également les adjoints gestionnaires, correspondant de la collectivité de rattachement, qui dirigent, sous l’autorité du chef d’établissement, le personnel ATTEE de votre collectivité. Les adjoints gestionnaires gèrent OMERE, la coordination des travaux et de la sécurité, la gestion des diverses subventions départementales, …
Vous refusez de nous recevoir et de communiquer de manière officielle avec notre organisation alors que les sujets ne manquent hélas pas : cuisine centrale, gestion fluctuante des ressources humaines des ATTEE, remise en question systématique de l’autorité fonctionnelle, travaux et rénovations, gestion de groupements de commandes par des adjoints gestionnaires non rémunérés pour cela.
Il est inadmissible qu’un élu de la République refuse de recevoir une organisation syndicale, que vous ne respectiez pas les règles de la démocratie ainsi que le dialogue social. Pour votre information, tous les autres responsables de toutes les collectivités et autorités académiques nous ont reçu et écouté. Vous faites preuve d’un mépris évident envers nos collègues qui pourtant, exercent pour le compte de la collectivité nombre de missions.
Jusqu’à ce que vous daignez entendre les administratifs des EPLE de Seine-Saint-Denis, nous exhortons nos collègues à ne plus remplir les enquêtes départementales, à ne plus renseigner OMERE et à ne plus répondre à vos injonctions de se présenter au siège lors de conflits avec les ATTEE.
Ainsi, je réitère ma demande d’audience afin de vous exposer les problèmes rencontrés par nos collègues.
Dans l’attente d’un retour au dialogue social, je vous prie de croire Monsieur le Président, en l’expression de mes sentiments respectueux.
Le secrétaire académique
Florian Sidobre